WWW.BOOK.DISLIB.INFO
FREE ELECTRONIC LIBRARY - Books, dissertations, abstract
 
<< HOME
CONTACTS



Pages:     | 1 |   ...   | 9 | 10 || 12 | 13 |   ...   | 18 |

«Fribourg, juin 2014 Projet d’élaboration d’un plan cantonal en matière de santé mentale — Analyse sélective de littérature — Direction ...»

-- [ Page 11 ] --

82,6% des personnes interrogées se sentent stressés parmi lesquelles 70% affirment maîtriser leur stress et se trouver en bonne santé Parmi les interviewés ayant répondu se sentir stressés, 26,6% se sentent souvent ou très souvent stressés et ils sont 12,2% ne parviennent pas à surmonter le stress, se considèrent en mauvaise santé et se voient contraints de prendre des médicaments, de recourir au médecin et de restreindre leurs activités professionnelles et privées Le stress est souvent imputé essentiellement aux conditions de travail, mais le travail luimême et l’entourage professionnel jouent souvent un rôle important pour surmonter le stress Pour estimer le coût global du stress pour l’ensemble de la population active en Suisse, les coûts individuels engendrés par les frais médicaux, par l’automédication contre le stress ainsi que par les absences et les pertes de production, ont été extrapolés152. Il apparaît ainsi que les coûts financiers du stress totalisent pour la population active en Suisse un montant d’environ 4,2 milliards de francs

par année, ou 1,2% du PIB153. Ce montant se répartit de la manière suivante :

Frais médicaux : 1,4 milliards de francs Automédication contre le stress : 348 millions de francs Absences et pertes de production : 2,4 milliards de francs154 Organisation mondiale de la Santé (2006). Santé mentale : relever les défis, trouver des solutions. Rapport de la Conférence ministérielle européenne de l’OMS, p.58 In Steinmann, R.M. (2006). Santé psychique et Stress : Bases scientifiques pour une stratégie nationale en matière de prévention du stress et de promotion de la santé psychique en Suisse. Berne et Lausanne : Promotion Santé Suisse, p.55 Organisation mondiale de la Santé (2006). Santé mentale : relever les défis, trouver des solutions. Rapport de la Conférence ministérielle européenne de l’OMS, p.59 Organisation mondiale de la Santé (2006). Santé mentale : relever les défis, trouver des solutions. Rapport de la Conférence ministérielle européenne de l’OMS, p.59 Perriard, J. et Ramaciotti, D. (2003) Die Kosten des Stresses in der Schweiz. Seco-Publikationen. Bern cité in R.M. Steinmann (2006). Santé psychique et Stress : Bases scientifiques pour une stratégie nationale en matière de prévention du stress et de promotion de la santé psychique en Suisse. Berne et Lausanne : Promotion Santé Suisse, p.57 In Steinmann, R.M. (2006). Santé psychique et Stress : Bases scientifiques pour une stratégie nationale en matière de prévention du stress et de promotion de la santé psychique en Suisse. Berne et Lausanne : Promotion Santé Suisse, p.58 In Steinmann, R.M. (2006). Santé psychique et Stress : Bases scientifiques pour une stratégie nationale en matière de prévention du stress et de promotion de la santé psychique en Suisse. Berne et Lausanne : Promotion Santé Suisse, p.58 Idem — Direction de la santé et des affaires sociales DSAS Direktion für Gesundheit und Soziales GSD Service de la santé publique SSP Page 37 de 66 A noter qu’il sera intéressant de compléter ces chiffres par une étude récente menée par l’OCDE et publiée en 2014.

Afin de conclure cette partie sur les liens existants entre santé mentale et vie professionnelle155, il est important de relever encore que la maladie mentale influe sur l’accès au marché de l’emploi ainsi que sur le maintien en fonction. Selon le degré de gravité et la durée de la maladie, 5 à 30% des malades psychiques ont un travail avec un taux d’activité d’environ 66% : cela signifie que 60 à 95% des malades psychiques sont exclus du marché du travail156.

Ainsi, à terme, les personnes malades peuvent se voir empêcher de jouer et de trouver un rôle social et devenir bénéficiaires de l’assurance invalidité.

6.2.4 Santé mentale et pauvreté Les liens existants entre troubles mentaux et pauvreté se déduisent en partie des éléments présentés ci-dessus. Il semble néanmoins important de les poser de façon plus explicite.

Les troubles mentaux, de par les traitements souvent longs qu’ils nécessitent, mais également en raison des incapacités de travail qu’ils peuvent entraîner, risquent de perturber la situation financière des malades et de leur famille, pouvant aller jusqu’à engendrer ou renforcer une certaine pauvreté157. Par ailleurs, la pauvreté et les facteurs de stress qui en découlent, tels que l’insécurité, la violence, de mauvaises conditions de logement, un bas niveau d’éducation ou encore l’exclusion sociale, peuvent contribuer à l’apparition de troubles mentaux courants158. Il a en effet été démontré que si les troubles mentaux concernent toutes les catégories sociales, leur prévalence est plus élevée dans les groupes à bas revenu159.

Ainsi, il semble possible de considérer la pauvreté comme un facteur d’importance dans le développement des troubles mentaux et, inversement, les troubles mentaux peuvent engendrer ou accentuer la pauvreté. De par cette relation causale – qui n’est, il est important de le relever, pas automatique – l’OMS qualifie le rapport liant troubles mentaux et pauvreté de « cercle vicieux », indiquant que ce dernier a des répercussions sur plusieurs dimensions du développement social et individuel160.

6.2.5 Stigmatisation et discrimination Deux éléments apparaissent de manière transversale dans les différents thèmes traités dans ce chapitre : il s’agit de la stigmatisation et de la discrimination entourant les troubles psychiques.





L’OMS relève à ce sujet que la stigmatisation est l’un des problèmes majeurs rencontrés par les personnes souffrant de maladies mentales et peut se définir comme « l’action de flétrir ou A noter que toute la thématique du harcèlement au travail (mobbing) n’est pas traitée ici, la littérature étudiée ne faisant que la mentionner, mais cela n’enlève rien à son importance.

In Politique nationale suisse de la santé (2004). Projet destiné aux prises de position jusqu’à mi-mai 2004. Santé psychique :

Stratégie nationale visant à protéger, promouvoir, maintenir et rétablir la santé psychique de la population en Suisse. Berne : Office fédéral de la santé publique, p.56 Organisation mondiale de la Santé (2004). Investir dans la santé mentale, p.25 Idem, p.25 Organisation mondiale de la Santé (2002). Programme mondial d’action pour la santé mentale… combler le fossé et soigner, p.2 Organisation mondiale de la Santé (2004). Investir dans la santé mentale, p.25 — Direction de la santé et des affaires sociales DSAS Direktion für Gesundheit und Soziales GSD Service de la santé publique SSP Page 38 de 66 condamner un individu en le rejetant, en lui imposant une discrimination et en l’excluant de différents domaines de la société161 ».

Cette stigmatisation découle conjointement d’un manque de connaissances des individus sur les maladies mentales et des préjugés et jugements existant dans la société à l’encontre de ces troubles.

Parmi les principaux mythes entourant les maladies mentales, notons les suivants : « les malades mentaux sont violents et dangereux » ; « les malades mentaux sont pauvres et moins intelligents » ;

« les maladies mentales touchent les faibles » ou encore « les maladies mentales ne peuvent pas être soignées »162. Tel que le relève l’OMS163, les préjugés provoquent et alimentent la stigmatisation à l’encontre des personnes souffrant de troubles mentaux. Cette stigmatisation entraîne, chez les individus atteints de troubles mentaux qui en sont victimes, de nombreuses souffrances : estime de soi entravée, sentiment de honte et de culpabilité, dégradations des relations familiales ou encore difficultés de socialisation. De cette stigmatisation peut également découler des comportements discriminatoires et une dénégation des droits humains. Ainsi, l’accès au logement, à l’emploi et aux autres rôles normalement joués dans une société peuvent être compromis pour les personnes atteintes de troubles mentaux, ce qui peut avoir comme conséquence une aggravation des symptômes de la maladie164.

Il est important de réaliser que cette stigmatisation à un impact sur l’accès à des soins appropriés en temps opportun. En effet, trop souvent les personnes souffrant de maladies mentales hésitent à demander l’aide dont ils auraient besoin par crainte de stigmatisation165.

Aussi, la stigmatisation à l’encontre des personnes atteintes de maladies mentales – et la discrimination qui en découle – aggrave la situation de vie de ces dernières : elle les prive de leur dignité et nuit à leur pleine participation à la vie sociale, ce qui participe à leur exclusion sociale ;

elle augmente leur vulnérabilité ; elle accélère et accentue leur paupérisation ; elle freine l’accès aux soins, réduisant ainsi leurs chances de guérison166.

Charge familiale des troubles mentaux – proches aidants 6.2.6 Si les troubles mentaux ont incontestablement – au vu des différents éléments qui viennent d’être présentés – des répercussions profondes sur la qualité de vie des personnes malades, ces maladies sont également un lourd fardeau pour l’entourage. Certes le poids des troubles mentaux pour les membres de la famille est difficilement quantifiable, mais il n’en demeure pas moins que la qualité de vie familiale est affectée, et ce en raison des conséquences directes de la maladie, mais également de répercussions plus indirectes167.

Organisation mondiale de la Santé (2001). Rapport sur la santé dans le monde 2001 : La santé mentale : nouvelle conception, nouveaux espoirs, p.17 Organisation mondiale de la Santé (2006). Santé mentale : relever les défis, trouver des solutions. Rapport de la Conférence ministérielle européenne de l’OMS, p.40 Organisation mondiale de la Santé (2006). Santé mentale : relever les défis, trouver des solutions. Rapport de la Conférence ministérielle européenne de l’OMS, p.40 Organisation mondiale de la Santé (2002). Programme mondial d’action pour la santé mentale… combler le fossé et soigner, p.4 Politique nationale suisse de la santé (2004). Projet destiné aux prises de position jusqu’à mi-mai 2004. Santé psychique : Stratégie nationale visant à protéger, promouvoir, maintenir et rétablir la santé psychique de la population en Suisse. Berne : Office fédéral

de la santé publique, p.63 ; Organisation mondiale de la Santé (2001). Rapport sur la santé dans le monde 2001 : La santé mentale :

nouvelle conception, nouveaux espoirs, p.53 Organisation mondiale de la Santé (2004). Investir dans la santé mentale, p.12-13 ; Organisation mondiale de la Santé (2006).

Santé mentale : relever les défis, trouver des solutions. Rapport de la Conférence ministérielle européenne de l’OMS, p.39-40 ;

Organisation mondiale de la Santé (2001). Rapport sur la santé dans le monde 2001 : La santé mentale : nouvelle conception, nouveaux espoirs, p.17 Organisation mondiale de la Santé (2004). Investir dans la santé mentale, p.12 — Direction de la santé et des affaires sociales DSAS Direktion für Gesundheit und Soziales GSD Service de la santé publique SSP Page 39 de 66 La charge émotionnelle due à la maladie d’un des leurs, ainsi que les symptômes de celle-ci, peuvent avoir des répercussions considérables sur les relations interpersonnelles au sein de la famille. Outre cela, les membres de l’entourage sont régulièrement les principaux soignants des personnes atteintes de maladies mentales168. Or, l’aide aux proches n’est pas sans difficultés : les soins prodigués au malade nécessitent un fort investissement en temps et représentent une charge financière considérable. Au coût des traitements peuvent venir s’ajouter le fait qu’il existe peu d’aménagement possible du temps de travail permettant aux proches aidants de répondre aux besoins de soins du malade. Il est dès lors parfois difficile pour les proches aidants de trouver ou conserver un emploi et il arrive qu’ils soient contraints de diminuer leur temps de travail, ce qui implique inéluctablement une baisse de revenu169.



Pages:     | 1 |   ...   | 9 | 10 || 12 | 13 |   ...   | 18 |


Similar works:

«Gemeinde Egg Seite 521 38. Protokoll der Sitzung der Gemeindeversammlung Egg Datum Montag, 7. September 2015 Ort in der Reformierten Kirche Zeit 20.00 Uhr bis 22.40 Uhr Vorsitz Rolf Rothenhofer, Präsident Protokoll Tobias Zerobin, Schreiber Stimmenzähler Raphael Brunner, Forchstrasse 77, Egg Erich Fischer, Dorfstrasse 16, Egg Beat Frei, Kirchrain 1, Egg Michael Fuchs, Bützistrasse 12, Egg Silvia Handschin, Zelgmatt 21, Egg Simone Lauper, Mönchaltorferstrasse 16, Egg Raoul Notheisen,...»

«Caritas Fachtagung Perspektiven der Entwicklungszusammenarbeit Bern | 27. Oktober 2015 Anforderungen an Entwicklungszusammenarbeit durch Unternehmen Klaus M. Leisinger Caritas Fachtagung Perspektiven der Entwicklungszusammenarbeit Bern | 27. Oktober 2015 K.M. Leisinger: Anforderungen an Entwicklungszusammenarbeit durch Unternehmen Klaus Michael Leisinger, Gründer und Präsident der Stiftung Globale Werte Allianz, ist Professor für Soziologie an der Universität Basel (Spezialgebiete...»

«Deutscher Bundestag 14/5039 Drucksache 14. Wahlperiode 02. 01. 2001 Antwort der Bundesregierung auf die Kleine Anfrage der Abgeordneten Ernst Burgbacher, Hans-Joachim Otto (Frankfurt am Main), Dr. Hermann Otto Solms, weiterer Abgeordneter und der Fraktion der F.D.P. – Drucksache 14/4951 – Besteuerung ausländischer Künstler und Sportler im Inland Mit dem Jahressteuergesetz 1996 wurde die Besteuerung der inländischen Einnahmen von Personen, die ihren Wohnsitz oder ihren gewöhnlichen...»

«Fokussierte Kapazitätsmärkte. Ein neues Marktdesign für den Übergang zu einem neuen Energiesystem Studie für die Berlin, 8. Oktober 2012 Umweltstiftung WWF Deutschland Öko-Institut e.V. Büro Berlin Schicklerstraße 5-7 Dr. Felix Chr. Matthes (Öko-Institut) D-10179 Berlin Tel.: +49 -30 280 486-80 Ben Schlemmermeier (LBD Beratungsgesellschaft) Fax: +49 30 280 486-88 Carsten Diermann (LBD Beratungsgesellschaft) www.oeko.de Hauke Hermann (Öko-Institut) LBD-Beratungsgesellschaft mbH...»

«Die Liberalisierung des russischen Gassektors: 3 Szenarios? Dr. Aristidis Tsatsos August 2012 Inhaltsverzeichnis Abkürzungsverzeichnis 1 Einführung 1.1 Problemstellung 1.2 Gang der Untersuchung 2 Zugang zu wesentlichen Einrichtungen (TPA) vs. vertikale Separation 3 Third Party Access 3.1 Der russische Gassektor: Unabhängige Gasproduzenten und Gazprom 3.2 TPA im Exportbereich 3.2.1 Exportkapazitäten 3.2.2 Langfristige Verträge 3.2.3 Zunahme der Transportkapazitäten nach Europa 3.2.4...»

«ZfGerm XXVI (2016), Heft 2 Abstracts Schwerpunkt: Tagebuch und Diaristik seit 1900 PETER UWE HOHENDAHL Posthume Provokation: Carl Schmitts „Glossarium. Aufzeichnungen der Jahre 1947–1951“ Ausgehend von der skandalüberschatteten frühen Rezeption des Glossariums untersucht der Aufsatz zunächst Stil und formale Struktur der Tagebücher. Es folgt eine eingehende Analyse der inhaltlichen Schwerpunkte. Im Zentrum steht die Untersuchung des diaristischen Subjekts, insbesondere seiner...»

«_ Examining the retina of DBA/2J mice – a model system for retinal neurodegeneration (Untersuchungen an der Retina der DBA/2J Mäuse – ein Modellsystem für retinale Neurodegeneration) Der Naturwissenschaftlichen Fakultät der Friedrich-Alexander-Universität Erlangen-Nürnberg zur Erlangung des Doktorgrades Dr. rer. nat. vorgelegt von Christine Julie Schlegel aus Nürnberg Als Dissertation genehmigt von der Naturwissenschaftlichen Fakultät der Friedrich-AlexanderUniversität...»

«ELaN Discussion Paper Teilprojekt Themenbereich Landnutzung Energieholzanbau TP 07 Sozioökonomische Ökonomische Bewertung TP 08 Steuerung Wissensintegration Konstellationsanalyse TP 12 Martina Schäfer & Melanie Kröger (Hg.) Nachhaltiges Landmanagement auf ehemaligen Rieselfeldern Rahmenbedingungen, Erfahrungen und Potenziale am Beispiel Wansdorf Juni 2015 ISBN 978-3-943679-17-5 (pdf) Erschienene ELaN Discussion Paper Die ELaN Discussion Paper werden vom Institut für...»

«2012/13 Inhalt Every Rotarian, Every Year Clubtermine Wöchentliche Gedanken zur Rotary Foundation Benutzung des Mitgliederzutrittsbereiches Annual Fund – SHARE Gelegenheiten zur Anerkennung von Spendern Ihr Annual Fund Neue Möglichkeiten zu spenden EREY Häufig gestellte Fragen Der Future Vision Plan und der Annual Fund The Rotary Foundation of Rotary International contact.center@rotary.org w w w.r ot a r y.o r g Every Rotarian, Every Year – Jedes Jahr eine Spende Die weltweite Kampagne...»

«From Blog to Book.BUECHERBLOGGER.WORDPRESS.COM Contents 1.1 Juni................................................ 16 Siegfried Lenz: Schweigeminute (2010-06-30 09:00)....................... 17 1.2 Juli................................................. 18 Jean Yves Tadié: Marcel Proust (2010-07-02 18:09)....................... 19 Jean Renoir: Das intime...»





 
<<  HOME   |    CONTACTS
2016 www.book.dislib.info - Free e-library - Books, dissertations, abstract

Materials of this site are available for review, all rights belong to their respective owners.
If you do not agree with the fact that your material is placed on this site, please, email us, we will within 1-2 business days delete him.